Annie Ernaux, prix Nobel

LE MONDE ET SES LECTEURS

Annie Ernaux lauréate du prix Nobel de littérature : notre journaliste a répondu à vos questions

L’écrivaine s’est vu décerner le prix, jeudi 6 octobre. Raphaëlle Leyris, journaliste au « Monde des livres », a répondu à vos questions à partir de 18 heures.

TCHAT CONTEXTE

Le 06/10/2022

Bonsoir à toutes et tous,

S’est-elle toujours revendiqué d’extrême gauche ? (soutien à JL Mélenchon lors de la présidentielle)

Adrien Q

Bonjour,

Annie Ernaux dit qu’elle doit son engagement à l’extrême gauche (terme qu’elle ne récuse pas) à une professeure de philosophie qui, dans les années 1950, avait amené une classe de vingt-cinq filles s’occuper d’une famille d’Algériens dans des baraquements de Rouen.

Le 06/10 à 18:47

Savons-nous combien d’années a-t-elle enseigné le français ? Y a-t-il un roman qui évoque son métier ? 

Candice

Bonjour,

Elle a passé le Capes en 1964 et a enseigné (à distance, pour raisons de santé) jusqu’en 2000.

Le 06/10

Bonsoir. Je doute que vous osiez répondre à ma question mais je la pose tout de même : comment expliquez-vous qu’on donne le Nobel de littérature à quelqu’un qui écrit aussi platement ? Annie Ernaux n’est-elle pas à la littérature ce que Godard était au cinéma, à savoir une énorme supercherie ? Ses livres sont d’un ennui sans nom destinés à des snobs qui ne parlent qu’à d’autres snobs.

Delphine B.

Bonjour,

Annie Ernaux parle elle-même d’« écriture plate », un effet qu’elle recherche pour se consacrer aux événements, aux sensations, restituer au plus près ce qu’elle a vécu pour que cela puisse toucher autrui. Ses livres sont portés très haut par des personnes que l’on aurait du mal à qualifier de « snobs », qui se reconnaissent dans le trajet de « transfuge de classe », par exemple, mais pas seulement. Cela n’empêche pas que votre droit le plus absolu soit de porter un regard sévère sur son travail.

Le 06/10

Annie Ernaux a t-elle évoqué les prix littéraires dans son œuvre ? 

Marie

Bonjour,

Pas dans son œuvre mais dans des entretiens ou des textes que l’on peut trouver dans un recueil comme « Le Cahier de l’Herne » qui lui a été consacré cette année. Elle y explique qu’il y a un fossé entre le rapport qu’elle entretient avec un texte, et le battage que peut susciter un prix – par exemple, le Renaudot qu’elle avait reçu pour La Place, en 1984. Mais peut-être le Nobel est-il un autre sujet…

Le 06/10 à 18:40

Annie Ernaux à l’Académie Française, est-ce envisageable, souhaitée? La voudrait-elle?

Ilconte

Bonjour,

Je crois que, comme pour l’entrée dans La Pléiade, elle ne le souhaite pas.

Le 06/10 à 18:39

Qui était en compétition pour ce Nobel avec Annie Ernaux? 

Lilou

Bonjour,

On ne le saura pas avant l’ouverture des archives du Nobel, dans cinquante ans. Patience.

Le 06/10 à 18:37

    Bonjour, quels sont les principaux thèmes abordés dans son œuvre ?  Merci

Bubu

Bonjour,

Annie Ernaux travaille à renverser la distinction entre les sujets « nobles » (le temps, la mémoire, l’oubli, qui sont au cœur de son travail) et les sujets tenus pour négligeables (l’avortement, les supermarchés, les chansons populaires…).

Le 06/10 à 18:35

    Un peu de biographie svp?

Miss

Bonjour,

Annie Duchesne est née en 1940 à Lillebonne, elle a grandi à Yvetot, dans le café-épicerie tenu par ses parents, ce qui lui a permis, écrit-elle, d’être « traversée » par toutes sortes de discours et de langages, et permis d’appréhender les relations sociales au prisme de la domination. Sa mère voulait pour elle la meilleure éducation, l’a poussée à lire, à étudier dans une école privée catholique. Elle se destinait à devenir institutrice puis a choisi de passer le Capes de lettres. C’est ainsi, et par le biais de son mariage avec Philippe Ernaux, qu’elle est devenue une « transfuge de classe », et c’est dans cet écart entre le monde d’où elle vient et celui auquel elle a abouti qu’est née, en partie, l’écriture.

Le 06/10 à 18:31

    Bonjour. Dans ses écrits sur son travail, Annie Ernaux explique qu’elle a souvent hésité entre la narration à la troisième personne ou à la première. Et qu’elle préfère la première, en cela qu’elle permet d’être des voix, et qu’elle évite le regard qui peut être surplombant, parfois un peu sociologique, de la 3e personne, qu’on retrouve chez certains des écrivains qui se réclame d’Annie Ernaux. En tant que spécialiste de la littérature française, avez-vous un avis sur cette question ? 

Hélène

Bonjour,

Elle-même n’hésite pas à recourir à la troisième personne dans Les Années, et dans Mémoire de fille alterne entre la première personne (qui désigne la personne septuagénaire qui écrit sur deux années de sa vie) et la troisième (qui désigne cette jeune fille que l’on suit entre 1958 et 1960). Et ces choix narratifs font en partie la force de ces deux livres…

Le 06/10 à 18:29

    Bonjour,

    D’autres écrivains français étaient-ils pressentis pour le Nobel ?

Pouldreuzic

Bonjour,

Les parieurs estimaient que Michel Houellebecq et Pierre Michon avaient, eux aussi, de grandes chances d’être distingués.

Le 06/10 à 18:25

    Quel est son rapport au féminisme ? Comment conçoit-elle son évolution actuelle ? 

Jeestunautre

Bonjour,

La découverte du Deuxième Sexe, de Simone de Beauvoir, a constitué l’un des grands chocs de sa jeunesse. Le féminisme irrigue son travail, qu’elle évoque son mariage (La Femme gelée), un avortement (L’Evénement)… Elle regarde avec enthousiasme les effets de #metoo sur la société, et a déjà dit qu’elle avait pris conscience de certaines choses la concernant, notamment le fait que son dépucelage, en 1958, qu’elle décrit dans Mémoire de fille, était un viol.

Le 06/10 à 18:22

    Bonjour, est-ce que « Le Monde » a toujours apprécié son œuvre ?

PassionArchives

Bonjour,

Le Monde a salué son travail dès la parution de son premier roman, Les Armoires vides.

Le 06/10 à 18:21

 Quelles vont être les prochaines étapes  pour elle dans le protocole d’attribution du prix Nobel ? 

Anne

Bonjour,

L’étape suivante sera la remise du prix à Stockholm, le 11 décembre, lors de laquelle elle prononcera son discours de réception.

Le 06/10 à 18:20

    Quel est son lien à la sociologie en général, et à Pierre Bourdieu en particulier ?

hypnos

Bonjour,

Annie Ernaux place son œuvre à l’intersection de la littérature et de la sociologie. Elle est une grande admiratrice de Pierre Bourdieu.

Le 06/10 à 18:16

    Bonsoir, Annie Ernaux est-elle recommandée dans les manuels scolaires et dans les facultés de lettres et de siences humaines? Son oeuvre fait-elle l’objet de travaux de recherche, de sujets de thèse ? Merci.

Ilconte

Bonjour,

Annie Ernaux est probablement l’un des écrivains français vivants auxquels sont consacrés le plus grand nombre de thèses et de colloques (les éditions Stock avaient publié, en 2014, la synthèse de celui qui s’était tenu à Cerisy-la-Salle en 2012). Elle peut aussi être étudiée dans les lycées, par exemple pour La Place, me semble-t-il.

Le 06/10 à 18:14

    Quels sont les écrivains qui l’ont durablement marquée et ont été une source d’inspiration ?

Venusinfurs

Bonjour,

Ses influences sont à chercher autant du côté de Simone de Beauvoir que de Proust, Raymond Carver ou Georges Perec.

Le 06/10 à 18:12

    Quelle est la place de sa ville d’origine, Cergy, dans ses écrits ? 

Yes

Sa ville natale est Lillebonne, en Seine-Maritime, et elle a grandi à Yvetot. Elle est arrivé à Cergy-Pontoise dans les années 1970 et n’a plus quitté la ville, qui tient une place importante dans des textes comme Journal du dehors ou Regarde les lumières, mon amour. Un documentaire a même été consacré au sujet cette année.

Le 06/10 à 18:10

    Ce Nobel est-il une surprise (pour elle, pour son éditeur, pour les journalistes littéraires…)?

Marelle

Bonjour,

Ce matin, elle a dit qu’elle était surprise, et, du reste, elle a mis un certain temps à être joignable. Depuis deux ans, cependant, les bookmakers anglais, qui sont souvent un bon indicateur, la plaçaient parmi les favoris.

Le 06/10 à 18:09

    A t-elle inspiré d’autres écrivains qui s’inscrivent dans son sillage ?

Boudiou

Bonjour,

Beaucoup ! Nicolas Mathieu est l’un de ses grands admirateurs. Mais aussi Maria Pourchet, Ivan Jablonka… Enormément de jeunes et de moins jeunes auteurs se réclament d’elle.

Le 06/10 à 18:06

    Bonjour,

    Je ne connais pas Annie Ernaux. Quel livre pour la découvrir? Merci!

Unbrindecuriosité

Bonjour,

Les Années est très largement, et à juste titre selon moi, tenu pour son chef-d’œuvre. A la troisième personne, il retrace une vie singulière (la sienne) et glisse au « on », au « nous » pour restituer la part collective de l’existence, les événements culturels et historiques, les chansons, les objets familiers… Mais La Place, La Honte ou encore Mémoire de fille sont d’autres textes importants.

Le 06/10 à 18:02

Quelle est la notoriété d’Annie Ernaux en dehors de la France ?

Laurence

Bonjour,

La traduction des Années (Gallimard, 2008) à partir du mitan des années 2010, a permis de l’étendre largement. Ainsi, en 2019, elle a été finaliste du plus prestigieux prix pour la littérature étrangère en Grande-Bretagne, le Man Booker Prize.

_________

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 × 8 =