Résistance palestinienne

Laissez-passer les chiens de garde médiatiques qui glapissent contre le peuple palestinien enchaîné et regardez, écoutez la vidéo.

Laissez-passer les chiens de garde médiatiques qui glapissent contre le peuple palestinien enchaîné et lisez ce qui suit, puis regardez, écoutez la vidéo.

____________

La quasi-totalité des journalistes et commentateurs français entendus depuis l’offensive menée par le mouvement Hamas ce samedi 7 octobre 2023, sont des Chiens de garde volontaires d’Israël et de sa politique d’effacement du peuple palestinien, particulièrement celui de Gaza assiégé.

J’écris « journalistes et commentateurs », pas les universitaires et chercheurs entendus depuis samedi, qui font ce qu’ils peuvent, (à l’exemple ici sur « C dans l’air » d’hier lundi) en répétant souvent, de crainte que ces mêmes journalistes et commentateurs ne travestissent leurs propos, « cela bien sûr ne justifie en rien… ». Combien je les comprends.

Nizan disait ceci : « Les jeunes gens qui débutent dans la Philosophie, les amateurs qui se tournent vers la Philosophie seront-ils longtemps encore satisfaits de travailler dans la nuit, sans pouvoir répondre à aucune interrogation sur le sens et la portée de la recherche où ils s’engagent ? » Il ajoutait : « quel emploi feront-ils du vocabulaire philosophique ? Que vont-ils tous entendre par le vocable Philosophie ? Mettront-ils dans les vieilles outres le même vin que leurs maîtres, ou bien un vin nouveau ? Rejetteront-ils les vieilles outres et le vieux vin pour des outres nouvelles et pour un nouveau vin ? (Les chiens de garde)

Les chiens de garde sont lâchés. Ils ne s’interrogent pas, ils n’analysent pas, ils ne comprennent pas et n’expliquent pas. Ils jugent. Ils condamnent. Ils suivent. Ils exécutent. Et gare à eux si. « Ils ressassent, ressassent, ressassent ». Ils sont la voix de leurs maîtres, de leurs employeurs, de leurs influenceurs. De leurs banquiers.

Les Palestiniens se font massacrer depuis la nuit des temps, Israël a tué des dizaines de milliers de Palestiniens depuis 1967 (et avant) et ces journaleux répètent une litanie, sorte de passage périodique obligé dans leur carrière : « Israël est le garant de notre liberté. »

Ce samedi 7 octobre 2023, Hamas a engagé une attaque d’envergure contre l’état d’Israël, contre le blocus (qui dure depuis 20 ans) qu’il inflige à Gaza, contre sa politique d’apartheid, contre sa colonisation (depuis 60 ans bientôt et c’est peut-être peu dire), contre la bantouisation (les territoires gruyères) en cours de la Palestine, pour qu’il accepte le Droit International et toutes les résolutions de l’ONU qu’il bafoue impunément avec la complicité des Occidentaux et de ses médias, notamment français.

Pointer l’attaque d’hier, en faire un fixation et oublier tout le reste, toute la saloperie d’Israël. Tel est le piège posé par ces journalistes à la solde de l’implacable lobby israélien.

ah

______________________________

°

CLIQUER ICI POUR VOIR VIDÉO

°

_____________________________

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 × 20 =