Que demande le peuple ?

Jean-Pierre Filiu (professeur à Sciences-Po) était l’invité des « Matins »de Guillaume Erner sur France Culture le mardi 3 décembre 2019

Que veulent les Algériens à travers ces manifestations qui durent depuis le 22 février 2019 (40 vendredis). « Les Algériens veulent l’indépendance » répond l’invité.

Depuis avril, le masque des « décideurs » est tombé. « Il y a un vrai bras de fer entre les militaires et le peuple qui a remporté la victoire symbolique. Il s’est réapproprié le 5 juillet et le 1° novembre en refusant le scrutin que veut lui organiser le régime toujours en place. »

« Alors que l’Algérie s’apprête à élire un nouveau président le 12 décembre prochain, les spectres de l’ère Bouteflika continuent de hanter le pays. L’Algérie s’apprête-t-elle à ouvrir un nouveau chapitre de son histoire ? »

« Ce lundi et alors que le « hirak » bat son plein pour le neuvième mois consécutif en Algérie, le procès dit de « l’argent sale » contre des anciens dirigeants et hommes d’affaires incarcérés pour corruption est reporté. Les algériens descendent dans la rue pour la 42e semaine consécutive pour réclamer la refonte du système en place sur des bases démocratiques. 

Comment l’Algérie peut-elle sortir de l’impasse ? Qu’attendre de l’élection présidentielle du 12 décembre ? Faut-il craindre un retour des islamistes ? Pour en parler, nous recevons Jean-Pierre Filiu, professeur à Sciences Po, historien et arabisant, et auteur de l’ouvrage Algérie, une nouvelle indépendance publié aux Editions du Seuil ce jeudi 5 décembre. Il sera rejoint par Jacques Attali, économiste, écrivain et haut fonctionnaire français, auteur notamment de L’année des Dupes. Alger, 1943 aux éditions Fayard. » (J. Attali a fait faux bond)

CLIQUER ICI POUR VOIR LA VIDÉO

POUR VOIR LA VIDÉO, CLIQUER ICI

ou bien ici

———

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 ⁄ 4 =