22, c’est le Printemps

C’est le printemps,

Sur le croissant de lune

Et l’étoile rouges,

Bourgeonne l’espoir.

Djazaïr Horra, démocratiya.

C’est le printemps,

Une clameur monte dans le ciel,

Main dans la main, le cœur léger,

Les torses se gonflent

De fraternité, de sororité.

Djazaïr Horra, démocratiya.

C’est le printemps,

Les larmes inondent la défaite.

Sous nos semelles le Paradis.

Tous ensemble !

Djazaïr Horra, démocratiya.

C’est le printemps,

Mille mesk ellil, Sakura et oiseaux de Paradis

Pour nos mères, nos sœurs

Et toutes les femmes de mon pays

Pour qu’éclose en cette aube bleue

Djazaïr Horra, démocratiya.

C’est le printemps,

Les teintes chaudes et froides du peintre

Se répandent sur les boulevards et les places.

Des corps tournesols à perte de vue.

Djazaïr Horra, démocratiya.

C’est le printemps,

Les martyrs de Novembre, d’Octobre,

D’Avril et de toutes les ombres,

Sont revenus nous indiquer la voie.

Ils dansent avec nous, chantent

Djazaïr Horra, démocratiya.

Ahmed Hanifi

21 mars 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 × 6 =