Rencontre avec Leïla Shahid et Dominique Vidal

Nous avons assisté samedi 9 novembre 2019 à Marseille, à une rencontre avec Leila Shahid et Dominique Vidal .

Nous avons assisté samedi 9 novembre 2019 à une rencontre (au « Centre Le Mistral » 11 impasse Flammarion dans le 1° arrt de Marseille)

à l’initiative du Collectif Palestine en Résistances, avec Leila Shahid (notamment ancienne déléguée générale de Palestine en France et ambassadrice de Palestine auprès de l’Union européenne) et Dominique Vidal (journaliste et écrivain). Plus de deux cents personnes étaient présentes à cette rencontre qui a duré plus de deux heures. Parmi les nombreux sujets abordés, nous retiendrons celui des relations internationales avant et après la chute du Mur de Berlin.Leïla Shahid : « Nous sommes aujourd’hui exactement dans le même moment de basculement qu’a été la chute du Mur de Berlin. Nous avons vécu longtemps dans un système bipolaire. Après la chute du Mur de Berlin, nous avons eu 30 ans d’illusion d’un nouvel ordre mondial, globalisé. On se rappelle des propos de Hubert Védrine qui disait ‘‘le nouvel ordre mondial va être le nouveau désordre mondial’’ et il avait raison. Nous pouvons dire que nous sommes entrés aujourd’hui dans un monde de chaos. »… « Les manifestations populaires à travers le monde : Hong-Kong, Algérie, Chili, Liban, Irak… Ce système auquel on a cru pendant trente ans, ce système qu’on nous a vendu, ce nouvel ordre mondial, a planté dans nos régions le fanatisme le plus terrible qu’est le confessionnel. Il a monté les sunnites contre les shiites, les Arabes contre les Kurdes, crée des guerres civiles (Yémen)… Aujourd’hui les jeunes qui descendent dans les rues disent ‘‘on ne veut plus de confessionnalisme, on ne veut plus d’appartenances ethniques, on veut des Droits citoyens. Ces jeunes ne parlent pas en termes idéologiques (comme ce fut le cas de notre génération), ils disent vouloir une politique qui donne le droit au travail, à la santé, au logement social, à la retraite… une société égalitaire, des Droits égaux entre les hommes et les femmes… c’est incroyable le nombre de femmes dans les manifestations à Beyrouth ! » Et en Algérie tenterai-je d’ajouter. « Les jeunes sont importants et ils comptent beaucoup. C’est leur avenir qui est en jeu. Au Soudan ils ont réussi à faire reculer un régime militaire de trente ans. Un régime financé par les wahabites saoudiens. La Palestine fait partie de cette réalité. Il faut regarder la Palestine de manière globale, incluse dans cette réalité-là. On ne peut la lire seulement à partir de ses frontières, ni des territoires occupés seulement, ni des camps de réfugiés, ni de la diaspora. Il faut la regarder dans un sens global. »Dominique Vidal en complément de l’intervention de Leïla Shahid : « Hubert Védrine avait dit aussi ‘‘Maintenant il n’y a qu’une seule hyperpuissance’’. Il y avait l’idée que la chute du Mur de Berlin signerait la fin de la bipolarité. Qu’on allait avoir de grandes puissances : les Etats-Unis, la Chine, la Russie… qui allaient dominer le monde comme elles le voudraient. Or, on voit depuis quelques mois que ce n’est pas vrai. Si l’on prends les USA, ils n’ont pas les moyens de vaincre ». Et de citer l’exemple des installations pétrolières d’Arabie saoudite visées par des drones (en septembre) et qui a fait chuter de 50% la production du pays. Attaque attribuée à l’Iran par les USA et Israël notamment. Mais ni les USA, ni Israël n’ont réagit. Le pouvaient-ils ? Quel est le rôle des USA en Syrie ? » Leila Shahid pense que Donald Trump sera probablement « interné », quant à Védrine, elle acquiesce « Védrine s’est trompé sur ce point. »Puis il y eut un échange avec le public, suivi d’une collation.

——–

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 + 4 =